A.S. ARNAS : site officiel du club de foot de ARNAS - footeo

Ouverture des réservations pour la brocante

29 mars 2017 - 19:22

Le 18 juin 2017, l'A.S. Arnas organise sa 28ème brocante !

Nous avons toujours la volonté d’accueillir de nombreux exposants, qu'ils soient professionnels ou particuliers.

Pour toute information ou inscription, veuillez nous contacter par mail à l'adresse suivante : brocante.arnas@wanadoo.fr ou bien par téléphone au 07 81 11 85 86.

Au plaisir de vous voir nombreux le 18 juin !

LE + :

"En 1989, les brocantes organisées au cœur des villages n’existaient pas. Pour aider le club de football à trouver une nouvelle source de financement, René Trabal a eu l’idée d’organiser le premier rendez-vous des chineurs en Beaujolais.

L’homme n’a perdu ni de son énergie ni de son enthousiasme communicatif. À 77 ans sonnés, René Trabal revient sur une aventure peu banale : la mise en place de la première brocante en Beaujolais. « Je venais de m’installer à Arnas. Amateur de football, moi-même joueur amateur, j’ai alors rencontré Jean Basset, trésorier de l’époque du football-club. Son souci était de trouver des sous pour financer les besoins de la structure. » C’est alors que ce Caladois d’adoption émet une idée qui ne manque pas de surprendre tout le monde.

« J’ai proposé de faire une brocante dans la ville. Plus jeune, j’avais fait quelques marchés, je connaissais bien le travail du placier et les rapports entre marchands. » C’est décidé : « on vendra des places. Trois membres du bureau ont accepté de me suivre. »

Ainsi, en 1989, la première édition de la brocante se met en place, de bric et de broc. « Lors de la deuxième édition, grâce à un sérieux coup de main de deux amateurs qui se sont chargés de la publicité, on a pu constater que ce tout nouveau rendez-vous avait pris une sacrée ampleur. »

1999 s’affiche sur le calendrier. « C’était l’année de ma dernière brocante. Nous avons enregistré 575 brocanteurs. Les gens venaient de partout. Des Belges arrivés la veille ont même campé sur place pour être sûrs d’avoir un bon emplacement. Qu’est-ce qu’on a vendu ! »

De belles sommes, en somme ! « Cette année, nous avons enregistré 70 000 francs de bénéfice net (plus de 10 000 euros), dont 30 000 rien que pour les places (environ 4 500 euros). Je dois avouer que c’était juteux pour le club. » Aujourd’hui, la brocante est toujours gérée par le club de foot.

Sa nouvelle idée de brocante-marathon n’a pas fait l’unanimité. « J’avais imaginé une brocante sur 36 heures, le samedi et le dimanche, mais le bureau a refusé. »

Une fois installé sur Gleizé, René Trabal intègre l’association Agora, centre social qui prend en charge la garde d’enfants et organise plusieurs ateliers. Il en devient même le président. « Je suis allé voir Élisabeth Lamure, maire de l’époque, afin de lui proposer cette idée de brocante nocturne. L’idée l’a séduite. En 2012 est lancée “La nuit de la chine”. Le principe reposait sur une installation le samedi après-midi et une ouverture des stands vers 20 heures jusqu’à minuit lorsque les gens partaient. Aujourd’hui, elle débute plus tôt mais ferme vers 19 heures. » En 1998, année avant qu’il se retire de l’organisation pour devenir simple bénévole, René Trabal obtenait une belle reconnaissance : « Le guide des brocantes de France nous annonçait comme la 10e plus importante sur le plan national. »

Depuis les plaisirs de la chine ont essaimé de nombreux rendez-vous. Beaucoup de communes proposent ici un vide-greniers, là une brocante."

Commentaires

Aucun événement